l\'indigné

Où va l'Ukraine ? Un pays en état d'urgence

n

 

mardi 03 juin à 22h25 (52 min)

 

 

 

 

Et si l’avenir de l’Ukraine dépendait moins de la confrontation entre prorusses et nationalistes ukrainiens que du rôle des oligarques ? Ces chefs d'entreprises possèdent banques, journaux, mines de charbon, usines sidérurgiques et plate-formes pétrolières. Ils financent les partis et ont tissé des réseaux fondés sur le népotisme et les amitiés. Enquête

 

L’Ukraine n’est plus depuis longtemps le grenier à blé de l’Europe. C’est un marché de 45 millions d’habitants et un territoire crucial stratégiquement par sa position d'immense zone de transit, notamment gazier et pétrolier. L'ancienne république soviétique est par ailleurs dotée d'un système politique dans lequel les oligarques sont tout-puissants. Ces chefs d'entreprises possèdent banques, journaux, mines de charbon, usines sidérurgiques et plate-formes pétrolières. Ils financent les partis – quand ils ne se lancent pas eux-mêmes en politique –, et ont tissé des réseaux fondés sur le népotisme et les amitiés. À l’Ouest, on a tendance à les considérer comme des patrons mafieux. D’aucuns se sont contentés de profiter du vide consécutif à l’effondrement de l’URSS pour prospérer. Aujourd'hui, un rapprochement avec l’UE pourrait remettre en cause leurs empires, dans la mesure où il supposerait de faire fonctionner le pays selon les règles d’un État de droit. Certains y voient la perspective de nouveaux marchés et appuient l'ouverture à l'Ouest ; d'autres redoutent un danger pour leurs affaires et soutiennent un rapprochement avec la Russie

 
 

Le ton monte entre l'est et l'ouest :

L'Otan et la Russie font montée la tension dans le dossier Ukrainien

 

 

  L’Ukraine déchirée

  A Kiev, des regroupements ultra-nationaux; à Lviv, les séparatistes pro-russes imposent leurs objectifs manu militari. Et à l’intérieur du pays, des groupes organisés barrent les routes afin d’éviter une aggravation de la situation. Lire la suite

 

Ukraine : du nouveau à l'ouest :

A la une, le président Ukrain ien pour un premier déplacement à l'étranger. Pétro Pérochenko est à Varsovie pour rencontrer ces alliés notamment américain, alors qu'a l'est de l'Ukraine, les combats continus

C'est la première poignée de main officiel entre le président Ukrainien Pétro Porochenko et Barack Obama. Elle a eu lieu ce matin à Varsovie alors que l'Ukraine ces 5 ans des premières élections libres. Symbole entre les deux hommes : vital pour Kiev, Obama promet d'être résolument engagé pour l'avenir de l'Ukraine. Un soutien américain alors qu'à l'ouest, les pro-russes ont lancé un ultimatum aux gardes frontières de Lougansk. au lendemain d'un assaut de plusieurs heures qui a fait plusieurs morts du coté des séparatistes et 34 blessés parmis les forces pro gouvernementale toujours retranché dans leurs casernes. Et ce n'est pas tout, car si les russes ont retiré leur troupes de la frontière, les américains accusent Moscou de continuer a aider les séparatistes. L'otan hier soir a promis de tout faire pour rassurer les voisins de l'Ukraine. Actualité - Petro Porochenko - RFI

 

Anders Fogh Rasmussen, Secrétaire général de l'Otan:

" Nous avons décidé de tout faire pour continuer a renforcer la défence collective de l'Otan avec d'avantage de patrouille aérienne et maritime et d'avantage d'exercices d'entrainements.

 

A Lougansk notamment, les habitants commencent a déserter la ville lorsque le QG des insurgés aurait été attaqué par l'aviation ukrainienne. Pour les pro russes, Kiev massacre les civiles.

 

Vasily Nikitin, premier ministre auto-proclamé de la république populaire de Lougansk

 

" Aujourd'hui cinq femmes ont été massacrées sur cette place et trois hommes ( quelques paisibles habitants). Il n'y avait aucun hommes armés parmi eux. Tous étaient de simples habitants.

 

Kiev a également augmenter sa préssion contre les séparatistes autour de Staviansk après deux mois de combat. On compte 200 morts parmi les insurgés , les forces ukrainienne et la population civile.

 

Dans l’ouest de l’Ukraine, des groupes ultra-nationalistes et violents comme le Secteur droit (Pravyï sektor), ont altéré l’image de la révolution démocratique du Maïdan. A l’est du pays, les séparatistes pro-russes tentent eux d’imposer leurs objectifs par les armes. Et à l’intérieur du pays, des groupes organisés barrent les routes afin d’éviter, selon eux, une aggravation de la situation.

Sommaire
L'Ukraine entre deux fronts

 

Le Secteur droit, un danger pour la démocratie ?

L’experte des mouvements extrémistes, Alina Polyakova observe depuis longtemps l'évolution du Secteur droit. Il recrute principalement dans les rangs de la jeunesse des régions de l’Ouest ukrainien qui rêve de puissance et d'indépendance. Cette population est une proie facile pour l’ultra-nationaliste Dmitri Jarosch, le dirigeant du Secteur droit. Aux derniers jours de la révolution du Maïdan, c'est son groupe qui avait provoqué l'escalade de la violence et ainsi poussé Viktor Ianoukovitch vers la sortie. Avec ce coup de force le Secteur droit a gagné en notoriété même si Alina Polyakova estime qu'il ne faut pas surestimer ce parti. Pour l'heure ses militants n’ont pas encore déposé les armes et Dmitri Jarosch, lui, s’est positionné dans le jeu politique en tant que candidat à la présidentielle.

Le Secteur droit à Lviv :

GRAND FORMAT. Reportage : l'Ukraine déchirée en 20 photos - Le ...

L'Ukraine déchirée | ARTE Info

Ukraine : à l'Ouest rien de nouveau : Reflets

Ukraine : les 5 prochains défis de Petro Porochenko, le nouveau ...

Fog of war falls heavy after violence in eastern Ukraine region ...

Lugansk People's Republic distances itself from Ukraine's ...

 



04/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres